SOUPE AU CHOUX-FLEURSuite de la saga soupière avec la crème de chou-fleur à la coquille saint-jacques, la soupe à la tomate et dés de poivrons colorés et le velouté de pois cassés au becon (voit "SOUPES"). J’aime bien servir une soupe dans un récipient de faible capacité, petit bol ou marmite, lors des buffets où même d’un dîner, juste après les différentes entrées englouties avec voracité. Cela fait une bonne coupure, on ralentit l’allure, on mange doucement parce que c’est chaud, on arrête le pain, cinq minutes, et ça repart au plus fort. L’appétit revient et…  j’apporte le plat chaud.